Lac Sévan, Dilidjan, Haghartsine, circuit en ville Tbilissi (une nuit), Sighnaghi, Bodbé, Tbilissi (une nuit), Mtskheta, Djvari, Erevan

Lac Sévan, Dilidjan, Monastère Haghartsine, Tbilissi

1. Lac Sévan
Visiter la page
Lac Sévan
Le lac Sévan, jadis nommé Mer de Guégham, est l’un des plus grands lacs de haute montagne du monde (superficie 1400 km², 1900 m d’altitude). Le lac a pour affluents plus de deux dizaines de petites rivières mais une seule en prend sa source, le Hrazdan. L’eau du lac est douce et parmi les poissons qui y habitent les meilleurs sont la truite d’eau douce dite «ichkhan» et le lavaret. Célébré par les poètes, les compositeurs et les peintres, il englobe, comme le mont Ararat, l’amour des Arméniens pour leur patrie.
2. Dilidjan
Visiter la page
Dilidjan
La ville Dilidjan est une station climatique et thermale. Ses moyens de traitement sont l’air pur des forêts de conifères et l’eau minérale «Dilidjan». La ville est célèbre non seulement par ses centres de cure ou de repos, mais aussi par le grand nombre de monuments historiques: ruines des monastères et des forteresses, des khatckars qu’on peut voir aux alentours de la ville.
3. Monastère Haghartsine
Visiter la page
Monastère Haghartsine
Le monastère se trouve à 18 km de la ville Dilidjan, dans la gorge de la rivière de Haghartsine. Comme la majorité des monastères d’Arménie, Haghartsine est construit dans un site pittoresque, sous la couverture d’une forêt touffue. Sa fondation débute au 10ième siècle. Le monastère comprend les églises Saint Grégoire, Sainte Vierge, Saint Stéphane et un grand réfectoire composé de deux salles. Auparavant près de Haghartsin il y avait un chêne énorme ayant presque le même âge que le monastère qui complétait la beauté de la nature. Malheureusement seulement une petite partie du creux est restée jusqu’à nos jours, cependant, il représente toujours un grand intérêt parmi les visiteurs et préserve la tradition selon laquelle quand on fait un vœu et on réussit à passer à travers l’arbre (creux), le vœu devrait devenir la réalité prochainement.
4. Tbilissi
Visiter la page
Tbilissi
Tbilissi, la capitale de la Géorgie, se trouve à distance de 290 km du nord d’Erevan. La veine abondante de cette ville montagneuse est la rivière Kure dont le flux se mélange parfaitement au rythme de la ville. La ville est pleine des couleurs vives et de l’humeur joyeuse. Elle est riche des monuments historico-culturels.
L’excursion commence par la visite des rues étroites de la région Narikala conservées dès le début du Moyen Âge et finit par la vaste avenue de Rustaveli. L’apparence moderne de Tbilissi c’est un mélange lumineux d’anciennes cathédrales majestueuses et des châteaux en ruines, de vieux quartiers et des cours pittoresques avec des balcons ajourés, des bâtiments soviétiques et des centres d’affaires ultramodernes dont les contrastes peuvent être mieux observés du haut du téléphérique.

Sighnaghi, Monastère Bodbé

1. Sighnaghi
Visiter la page
Sighnaghi
C’est une petite pittoresque cité dans la partie est de la Géorgie (région de Kakheti), fondée par le roi Irakli II. C’est la seule ville en Géorgie qui a conservé entièrement tous les murs de la forteresse. Le nom de la ville provient du mot turc signakh (signak) qui signifie «lieu fortifié», «abri». D’après la légende locale à Sighnaghi le peintre amoureux Niko Pirosmani a couvert des roses la place devant l’hôtel où sa chérie l’actrice française Marguerite de Sèvres vivait. Dans sa chanson populaire «Millions roses pourpres» (1982) Alla Pugatchyova en chante. Dans la ville le palais de mariage fonctionne 24 heures. C’est grâce à cela que Sighnaghi est appelé «ville des amoureux».
2. Monastère Bodbé
Visiter la page
Monastère Bodbé
Le vieux couvent Bodbé, où les reliques de la révélatrice de Géorgie de Sainte Nino (4ième siècle) sont déposées, est situé à distance de 2 km de Signaghi. Le monastère est populaire auprès des touristes et des pèlerins. Initialement construit (9-11 siècles) à l’endroit où Sainte Nino est enterrée le temple n’a pas été conservé jusqu’à nos jours. A sa place une cathédrale à 3 nefs au nom de Saint Georges a été construit. Le temple est le centre de l’éparchie de Signaghi.

Mtskheta, Monastère de Djvari, Erevan

1. Mtskheta
Visiter la page
Mtskheta
La première capitale de la Géorgie chrétienne Mtskheta est située au confluent des rivières Kura et Aragvi. A présent cette ville ancienne est inscrite dans la liste du patrimoine culturel de l’UNESCO. Selon la légende la ville a été fondée par Mtskhetos, qui était le fils de l’aïeul des Géorgiens Karthlos. L’une des vierges de Hripsimé, Nouné (Nino) qui s’est sauvée de martyre des vierges par miracle, s’est enfuie à Mtskheta et elle a commencé à sermonner. La vierge a traité le fils malade du roi Mirian, puis la reine Nana. Au 4ième siècle par le conseil de Nana, le roi Mirian a construit la première église en bois, à la place de laquelle Vaghtang I Gorgasale a construit l’église basilique au 5ième siècle. Au début du 11ième siècle au lieu de la basilique endommagée la cathédrale de Svétitskhovéli (en géorgien – le pilier qui donne la vie) a été construite. Une autre église a également été érigée par le roi Mirian, pourtant elle a eu l’aspect définitif à l’époque du souverain Georges I (11ième siècle).
2. Monastère de Djvari
Visiter la page
Monastère de Djvari
Etant une partie de la ville Mtskheta, le monastère de Djvari (sainte croix) est également inscrite dans la liste du patrimoine culturel de l’UNESCO. Il a été construit au début du 7ième siècle, dans un endroit où sainte vierge Nino, l’évangéliste, avait dressé une grande croix de bois, à la place d’un temple païen. Cette scène est décrite dans le poème de Lermontov «Mtsiri». Le monastère est situé sur un rocher vertical ayant une hauteur de 150 mètres d’où s’ouvre une belle vue sur le mélange des rivières Kura et Argv. Il est un exemple de structure tétra conque (à quatre conques) dont les bornes sont formées par des absides semi-circulaires. Le monastère a été restauré en 2007.
3. Erevan
Visiter la page
Erevan
Erevan, la capitale d’Arménie qui a 29 ans de plus que Rome. Elle date de 782 avant J.-C. quand la forteresse d’Erébuni était construite par le roi Argishti 1ier. Erevan est souvent nommé «ville rose» car les immeubles sont faits de pierre en rose tuf. La capitale est une destination touristique importante grâce aux nombreux monuments, à la vie de nuit, aux musées et aux parcs admirables.

Inclus

  • Chauffeurs professionnels
  • Véhicules climatisés
  • Eau embouteillée
  • Départ (arrivée) de/à Erevan
  • Assurance du véhicule et des passagers
  • Arrêts supplémentaires sur la route
  • Hébergement et repas du chauffeur/du guide

Exclus

  • Hébergement à l'hôtel
  • Déviations significatives de la route
  • Boissons alcoolisées en cas de choix d'option avec repas
  • Audioguides
  • Wi-Fi dans les véhicules
  • Découvrez les sites les plus populaires de la capitale de la Géorgie
  • Flânez dans les rues coquettes de la vieille ville
  • Ressentez l'incomparable saveur géorgienne
  • Visitez «la ville de l'amour»
  • Émerveillez-vous devant l'architecture du 9ième siècle

*Les résidents de certains pays (veuillez vérifier les détails au bureau) peuvent avoir besoin de demander le visa à l'avance pour entrer en Géorgie ou/et d'obtenir un visa d'entrée supplémentaire pour revenir en Arménie
*Le visa d'entrée en Géorgie ou/et le visa d'entrée de retour en Arménie n'est PAS inclus
*Veuillez prendre votre passeport en cours de validité pour le passage de la frontière et l'enregistrement à l'hôtel